Souvenez-vous il y a quelques mois, j’écrivais mon premier article, à l’occasion de mes premières conserves de compote.

Quand les planètes sont alignées !

La semaine dernière, belle-maman, m’a donné de la confiture de fraises maison, dont ma Gargouille et moi raffolons tant. 

J’en ai profité pour lui glisser à l’oreille que j’aimerais bien tester aussi, et que j’étais preneuse de son expérience.  

J’ai eu la chance de pouvoir repartir avec de quoi faire mes premières confitures. A savoir, quelques pots de récup et 2 kilos de sucre spécial confiture. Je suis allée chercher à la ferme des fraises à confiture (c’est à dire bien mûres). Et bien sûr, tous les bons conseils de Belle-maman ! 

Je vous embarque avec moi dans cette aventure, pour faire votre propre confiture maison. 

De quoi avez-vous besoin ?

Le matériel

Pas besoin d’investir dans du matériel de pro ou spécial confiture. Ici j’ai utilisé les classiques faitout, louche, cuillère en bois, qui me servent pour cuisiner au quotidien. 

des ustensiles pour faire de la confiture

Soyez tout de même vigilant à prendre un faitout suffisamment grand, pour ne pas que ça déborde. Il est important d’avoir à l’esprit, que lorsque la préparation bout, son volume augmente. 

À bon entendeur… poursuivons.

Vous aurez besoin également de pots de récup. Confiture, compote, fruits au sirop, pâté, légumes… Bref, Il faut qu’ils soient, vides, en verre, avec un couvercle, propres, et non ébréchés. N’hésitez pas à demander à votre entourage, on en trouve souvent sur les braderies, et Emmaüs en regorge !

Si toutefois vous n’en n’avez pas, vous pouvez en trouver dans le commerce, leparfait.fr entre autres, en propose. 

La matière première

En fonction de vos envies, fraises, abricots, framboises, mûres… Ici, comme indiqué plus haut, j’ai fait de la confiture de fraises. 

A la cueillette, ou prêtes à emporter, certains producteurs en proposent. Il s’agit de fruits bien mûrs, dont le coût au kilo est moins cher, pour éviter les pertes et ainsi le gaspillage. 

Vous aurez besoin également de sucre à confiture. Pas de pub particulière ici, vous en trouverez dans le commerce. Leur mode d’utilisation est très bien indiqué sur le paquet. 

Soit vous achetez un sucre spécial confiture (avec du gélifiant dedans), soit vous utilisez du sucre « classique » (semoule ou cristallisé). Auquel cas les proportions ne sont pas tout a fait les mêmes. Je vous invite à consulter la recette ici.

On est parti ! 

  1. Commencez par laver, équeuter, couper vos fruits et mettez-les dans un faitout.
des fraises dans une casserole

2. Ajoutez le sucre. Ici avec du gélifiant, donc : 1,2 kg de fruits pour 1kg de sucre. 

3. Nettoyez vos pots et couvercles à l’eau bien chaude et laissez-les égoutter sur un torchon sans les essuyer.

4. Mettez votre faitout sur le feu jusqu’à ébullition. Remuez de temps en temps. 

cuisson de la confiture de fraises

5. Une fois que votre préparation bout, maintenez l’ébullition pendant 5 min, en remuant sans cesse.

6. Écumez si nécessaire. C’est-à-dire, retirez la pellicule de mousse qui a pu se former sur le dessus et mettez la dans un pot. Vous pouvez la consommer sans problème.

7. Remplissez vos pots sans attendre. Ici j’utilise un entonnoir spécial confiture, dont Gøt se servait jusqu’ici pour remplir son Thermos alimentaire, en évitant d’en mettre partout ! Nous l’avons depuis des années, donc pas d’investissement, et en plus aujourd’hui il retrouve enfin sa fonction première. 

8. Fermez bien le couvercle et retournez votre pot tout de suite. Certaines recettes indiquent, pendant 1 min ou 3 min… personnellement je les oublis, et ça fonctionne très bien aussi. Conseil de Belle-maman !

des bocaux de confiture retournés

Cette « étape » va permettre de créer un vide d’air. Ce qui permettra de conserver plus longtemps vos confitures. Vous savez le fameux « pop » quand ça s’ouvre, bin voilà ! Il est donc important de le faire quand votre confiture sort du feu.

Il ne vous reste plus qu’à les laisser refroidir, faire tranquillement votre vaisselle en attendant de les stocker. Si vous êtes impatient, n’hésitez pas à faire une petite tartine avec l’écume pour avoir un petit avant-goût de ce qui vous attend👌🏻

Dans tous les cas, vous pourrez consommer vos confitures dès quelles seront refroidies.

Prêt à sauter le pas ? Ou c’est déjà fait ? 

Vous avez des recettes à partager ? 

Belle journée

PS : Merci à Belle-maman pour ses conseils et sa patience. 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *