Déchets ramassés en forêt

Je peux comprendre l’enjoliveur de voiture mal fixé et qui s’en va dans le décor, ou les débris de rétroviseur… En tant que conducteur, on ne s’en rend pas forcément compte tout de suite.

J’ai plus de mal pour toutes les bouteilles (y compris des bouteilles en verre !) et canettes, des emballages de goûters ou de pique-niques. Je passe sur les emballages de fast-food tellement c’est courant.

Je ne comprends plus la bombe de déodorant.

Et j’ai un gros carton rouge pour la banderole du conseil municipal d’une mairie qui nous demande de faire attention à nos poubelles !

Catégories : (re)penser

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *