« Pour que ce soit plus écologique, souhaitez-vous recevoir le ticket de caisse par e-mail ? »

Voici la question que m’a posée l’hôtesse de caisse de mon magasin de sport… Ayant travaillé dans les coulisses de la grande distribution – et dans la partie informatique, cette question m’a titillée. Un e-mail est-il plus écologique qu’un ticket de caisse ? Les grands magasins se sont-ils acheté une conscience écologique ? Green-washing ou marketing ?

Petite note : je ne rentrerai pas dans l’utilisation que chacun fait de ses tickets de caisse (compta, garanties, etc)

Le ticket de caisse est-il obligatoire ?

Il y a quelques mois, j’ai commencé la rédaction d’un article sur les tickets de caisse, et l’obligation (ou la non-obligation) pour les commerçants de les imprimer. Entre-temps, en février est passée plus-ou-moins inaperçue la loi anti-gaspillage, contenant une mention spéciale pour les tickets de caisse.

En résumé  :

  • Depuis 1983, l’impression du ticket de caisse n’est pas obligatoire en dessous de 25 euros (uniquement à la demande du client). Le ticket de caisse est obligatoire au dessus de 25 euros.
  • En janvier 2023, l’impression systématique des tickets de caisse sera donc interdite, quelque soit le montant.
  • Le commerçant doit être en mesure de justifier toute transaction quelque soit son montant ; mais il n’est pas obligé de fournir la note au client.

Ainsi, non seulement le ticket de caisse n’est pas obligatoire (et depuis longtemps), mais souvent, pour les petits achats, nous ne devrions même pas le refuser, puisqu’il ne devrait pas être proposé.

Ce qui arrivera d’ici quelques années, le temps pour les commerçants de trouver et mettre en place une alternative. Et l’alternative qui pointe le bout de son nez, que nous croisons tous dans nos achats aujourd’hui, c’est l’e-mail.

Entreprises et loi de Parkinson

La loi de Parkinson pose que tout travail au sein d’une administration augmente jusqu’à occuper entièrement le temps qui lui est affecté.

Wikipédia

Autrement dit : plus j’ai de temps pour faire quelque chose, et plus je vais mettre de temps à la réaliser.

En d’autres termes : si la loi est applicable en 2023, les entreprises se rapprocheront le plus près possible de cette date pour la respecter. Comment se fait-il alors que les grands commerçants soient déjà prêts ?

Marketing et influence

Parmi les objectifs affichés du ticket dématérialisé : une meilleure gestion des retours, du stop retargeting ou encore une segmentation optimale de la base clients.  

Digital mobile retail : Promod, Décathlon, Etam… Comment ils digitalisent le ticket de caisse

Tiens, les commerçants ne seraient pas complètement altruistes ? Promod a indiqué avoir augmenté sa base clients de 800.000 mails supplémentaires en 1 an. Et ces e-mails peuvent servir aussi bien à regrouper vos achats (meilleure connaissance client, catalogue personnalisé, traçabilité) qu’à envoyer des promos (publicité incluse dans votre e-mail de ticket de caisse).

Et je ne parle pas de la « lecture » de vos e-mails pour votre hébergeur d’e-mail. Vous savez ? Ce qui fait que votre navigateur vous envoie des publicités sur le rosé et les parasols quand vous organisez par e-mail un apéro sur la plage…

Technique de l’engagement

Souvenez-vous cette charmante hôtesse de caisse : « Pour que ce soit plus écologique, souhaitez-vous recevoir le ticket de caisse par e-mail ? »

Et bien cet e-mail permet au commerçant de mettre un pied chez vous : sous prétexte de praticité ou d’écologie, il a obtenu de vous votre adresse e-mail. C’est un acte d’engagement. Si l’e-mail de votre ticket de caisse vous propose de recevoir des promotions, vous serez susceptibles d’accepter beaucoup plus facilement. C’est la technique commerciale du « pied dans la porte » : comme vous avez accepté une première fois, il y a plus de probabilités que vous acceptiez une seconde fois.

Et alors ? l’e-mail est-il plus écologique que le ticket de caisse ?

Ecologie : e-mail vs ticket de caisse…

Voici quelques éléments chiffrés concernant le ticket de caisse papier : 

  • En France, chaque année, 30 milliards de tickets de caisse sont imprimés.
  • En 1 an, un hypermarché utilise 10.600 rouleaux de papier. L’équivalent d’un Paris-Montpellier.
  • 18 milliards de litres d’eau, 25 millions d’arbre abattus et 22 millions de barils de pétrole pour produire les tickets dans le monde.
  • Durée de vie : quelques secondes avant la poubelle. Pas recyclables car trop petits, présence de perturbateurs endocriniens (Bisphénol A)

Quant aux e-mails, il est très complexe de mesurer leur impact écologique. En effet, comme pour un site Internet, cela dépend d’énormément de paramètres, tels que le nombre d’articles achetés, mais aussi les infrastructures informatiques du commerçant, celles de la boite e-mail de l’acheteur, la forme d’envoi des données (les pièces jointes), leur stockage, l’ouverture du mail par l’acheteur (et avec quel appareil (téléphone ou ordinateur), en wifi, 3G ou filaire…)

ADEME : la face cachée du numérique

Frédéric Bordage, un grand nom dans l’étude de l’écologie des services numériques a estimé « Un mail avec un ticket de caisse dématérialisé c’est 5 grammes de gaz à effet de serre et 3 centilitres d’eau. Le même ticket de caisse au format papier : on va être sur 2 grammes de gaz à effets de serre et 5 centilitres d’eau ».

C’est donc kif-kif…

La meilleure solution que j’ai trouvée pour le moment : 

  • si j’ai besoin d’un ticket de caisse pour mes usages (garantie, compta, etc) : avoir un compte client dans l’enseigne et aller consulter mon ticket de caisse sur Internet quand j’en aurai besoin. Ca évite l’envoi des e-mails, et stocke à un seul endroit la preuve d’achat ; mais alimente la base de données marketing du commerçant.
  • si je n’ai pas besoin du ticket de caisse, le mieux reste de le refuser !

Sources utiles à la rédaction de cet article :

Catégories : (re)penser

3 commentaires

Juliette · 04/08/2020 à 22:54

Merci pour cet article très instructif! Je me demandais justement si c’était plus ecolo ou non et bien maintenant je sais. 🙂
Je sais aussi ce qu’il me reste à faire ! Refus des tickets! 🙂

Antoine · 12/08/2020 à 20:23

Que faire quand tu refuse le ticket et que celui ci est deja imprimé ?

    gøt · 17/08/2020 à 23:03

    Il est déjà possible d’en parler avec le commerçant (pas facile en grande surface !).
    Sinon, tant qu’à avoir un bout de papier, autant l’utiliser ! En faire des listes de courses, des dessins d’enfants… A toi de faire parler ta créativité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *