On vous partage notre parcours dans nos tests de lessives, dans l’article de cette semaine. Oui, oui, au pluriel, parce qu’avant de trouver notre bonheur on a fait du chemin.

En démarrant l’aventure vers la réduction de déchet, on a décidé d’y aller en douceur. C’est à dire que nous ne nous sommes pas débarrassé de l’intégralité du contenu de nos placards pour les remplacer par du « green » du jour au lendemain. 

Même si avec notre recul d’aujourd’hui, nous savons que nos produits utilisés à l’époque n’étaient pas clean, bien au contraire.

Lors de nos tests nous n’avons pas attendu d’avoir terminé nos flacons pour faire le petit chimiste :

  • Parce qu’on est habitué,
  • Parce qu’on peut faire une allergie,
  • Parce que ça ne va peut être pas fonctionner, 
  • Parce que ça ne nous conviendra pas,
  • Parce qu’on est un peu frileux à la nouveauté.

Après avoir littéralement dévoré « Ze guide, de la famille presque zéro déchet », on a tout naturellement commencé nos investigations par leur recette

lessives-familleZD-livre
page 125 de “Ze guide”

Plusieurs semaines / mois d’utilisation nous amènent a passer, du savon en copeaux de la droguerie éco (facilement trouvable en magasin bio), des chutes de savon de Marseille contenant de la glycérine, ou pas de glycérine (trouvé chez Day by Day)… Bref j’en perds mon latin. 

Nous n’avons pas validé cette recette.

Notre constat : elle encrasse le lave-linge, et le linge ne ressort pas niquel. 

S’en suit une « longue » période de transition et de flottement pendant laquelle nous achetons de la lessive liquide en vrac, certes bio et plus efficace que le flop que nous venons de subir. Ceci étant dit, elle reste un produit industriel ayant tout de même un certain coût.

Cette envie de faire notre lessive est toujours présente, d’autres y arrivent pourquoi pas nous ? 

On a entendu parler plusieurs fois de la lessive au lierre. J’avoue avoir trainé les pieds, j’imaginais qu’il fallait mettre les feuilles de lierre dans la machine et qu’à la fin je devais épouiller mon linge. 

Que nenni mes amis. J’ai fini par rechercher et trouver cette recette, et nous voila lancé dans un nouveau test. C’est très simple, il vous faut du lierre et de l’eau. 

lessive-lierre-arbre

Ici le lierre provient de nos balades en forêt. On change de spot à chaque fois, pour lui permettre de se renouveler. Et on ne prend jamais toutes les feuilles d’une branche. On récupère l’eau du sèche-linge pour le reste. Autant vous dire finalement qu’il s’agit d’une recette anti-gaspi et économique puisqu’elle coûte 0€ !

Pour 1 litre d’eau, il vous faudra une cinquantaine de feuilles de lierre. 

lessive-lierre-sac
  • Lavez-les, froissez-les (ce qui permettra de libérer la saponine qu’elle contiennent) et plongez-les dans une casserole d’eau. 
  • Mettez un couvercle, portez à ébullition, et laissez bouillir à peu prêt 15 min. 
  • Mettez le tout de côté, laissez refroidir et macérer une nuit, couvercle fermé. 
  • Filtrez, bien presser les feuilles. Mettez en bouteille, vous pourrez la conserver un mois. 

Après plusieurs mois d’utilisation, notre verdict est sans appel. Elle est devenue notre lessive au quotidien.

Nos vêtements ressortent propres, la machine n’est pas encrassée, il n’y a pas d’odeur particulière et c’est super simple à faire. 

lessive-lierre
3L de lessive au lierre

Ce que l’on apprécie également, au delà de l’économie réalisée, c’est de pouvoir rendre à la terre ce qu’elle nous a donné. Une fois notre tambouille réalisée, nos feuilles froissées et essorées repartent au compost. Un juste retour à la nature. 

Le seul inconvénient, c’est que sa confection demande un peu d’anticipation (prendre le temps de la cueillette, préparer la lessive et laisser passer la nuit). 

lessive-savon-noir

Alors parfois quand on n’a pas le temps et depuis peu, on a trouvé cette recette qui fonctionne tout aussi bien et qui nous permet de faire la transition. Vous avez juste besoin de savon noir à l’huile d’olive et d’eau chaude.

  • Mettre environ 50g de savon noir dans une bouteille d’1 litre, complétez avec de l’eau chaude et c’est tout ! 
  • Juste quelques secondes et quelques centimes. Simple, rapide, efficace. 

A la maison, le savon noir à d’autres utilisations, comme celle de nettoyer le sol. Alors si vous êtes parfois comme nous à l’arrache, cette recette est faite pour vous.

Notre bilan

Voilà où nous en sommes arrivés depuis le début de notre démarche. D’autres recettes existent : au savon de Marseille, liquides, en poudres, à la cendre (d’ailleurs celle-ci me titille) etc. ou même encore d’autres techniques, comme les noix de lavage…

Il faut garder à l’esprit que ce qui a fonctionné pour nous ne fonctionnera peut être pas pour vous et inversement. N’hésitez donc pas à tester, rechercher, échanger, pour trouver ce qu’il vous conviendra. 

Utiliser de la lessive industrielle parce qu’on n’a pas le temps, ou que nos tests n’ont pas été concluants, n’est pas un drame. Peut-être retenterez-vous plus tard, peut-être que vos investigations se portent sur autre chose, comme la salle de bain, les courses ou l’économie circulaire. N’oubliez pas, qu’on fait un pas à la fois, on apprend et on dédramatise. Personne n’est parfait !

Voici quelques autres recettes, non testées ici, que je vous partage

Je rajoute quelques liens intéressants sur les odeurs et les huiles essentielles. J’entends souvent des remarques de personnes frileuses à faire leur lessive, parce qu’elles ont besoin « qu’il y ait une odeur » et / ou « que ça sente bon » 

J’en reparlerai plus longuement à un autre moment, ça me semblait tout de même important de partager ça aussi ici :

Et chez vous, c’est quoi votre recette de lessive ? 

Belle journée 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *