Ça fait quand-même maintenant quelques années que l’on voit fleurir partout sur le net, des tas de recettes (avec plus ou moins d’ingrédients), pour faire ses propres produits d’entretien. Ça tombe bien, c’est le printemps !

Je ne vais pas vous dire, que c’est à mon tour de vous présenter les miennes. Bien que le but, in-fine, soit de vous « montrer » ce qui fonctionne pour nous. Notre fameux retour d’expérience. 

Avant de vous détailler tout cela, je vais commencer par vous présenter les basiques pour un ménage green que nous utilisons à la maison. 

Là d’où on vient !

Nous avons démarré, il y a quelques années, avec comme pour beaucoup, le placard de la buanderie (ou autre, en fonction de là où ils sont rangés) plein de produits d’entretien. 

Attention, on ne fait pas n’importe quoi… un pour les toilettes, un autre pour la salle de bain, encore un pour les vitres, puis les plaques de cuisson, l’évier, le plan de travail, le sol, les meubles, la grille du barbecue et j’en passe. 

En fait si : tout ceci est du n’importe quoi ! 

Alors au début on a fait des tests, certains furent de véritables révélations, d’autres assurément des flops. Toutes ces expériences ne sont cependant pas vaines, car elles nous ont permis d’en être là où nous en sommes aujourd’hui. 

Il est important de garder à l’esprit, qu’à ce moment là, vous êtes en pleine TRANSITION. C’est à dire qu’il ne faut pas attendre que votre flacon de produit soit terminé, pour en fabriquer un maison. 

Démarrez l’expérience avant qu’il soit vide, vous pourrez ainsi vous rabattre sur un produit (à la composition certes merdique mais) dont vous avez été satisfait jusqu’ici. 

Vous pourrez ainsi alterner produits industriels et fait maison, afin de les terminer une bonne fois pour toute !

Et si ça ne fonctionne pas du premier coup, surtout restez bienveillant envers vous même. Vous aurez déjà passé le pas de tester quelque chose, il en ressortira avant tout une expérience, et non un échec ! 

A quoi nous aspirons ? 

A la simplicité, l’efficacité, et la rapidité. Alors si au début, je me suis perdue à faire des produits d’entretiens, qui demandaient parfois beaucoup d’ingrédients. Aujourd’hui j’ai revu ma copie, et dans une grande majorité de cas, je les utilise brut. Ça fonctionne très bien ! Et en plus je gagne du temps. 

Je n’aime pas faire des préparations avec 1000 ingrédients différents, quand je sais qu’en utilisant tel produit seul, ça fonctionne tout aussi bien. 

Qu’est ce qu’on utilise ? 

Le bicarbonate

du bicarbonate de soude

Tout d’abord qu’il soit de soude ou de sodium, c’est la même chose. 

Il peut être alimentaire ou technique : il s’agit là de la même molécule, la différence de qualité se fait dans sa pureté. 

Le bicarbonate alimentaire, aura subi plus de tests que le technique, ce qui garanti sa pureté. Vous pourrez donc l’utiliser pour l’hygiène, les soins du corps ou encore l’alimentation. 

Concernant le bicarbonate technique, utilisez-le, pour l’entretien, le bricolage et tous les usages où il n’est pas avalé ou utilisé pour les soins du corps. 

Si vous ne voulez pas vous prendre la tête, utilisez uniquement du bicarbonate alimentaire, car il sait tout faire. Il est légèrement plus cher que le technique. Cependant il est quand même plus pratique d’éviter de démultiplier les produits.

C’est une poudre (solide) de couleur blanche, naturelle, sans odeur, soluble dans l’eau. Il est complètement écologique, et non toxique pour vous et pour l’environnement. 

Il est anti-calcaire et adoucissant, aussi bien pour les surfaces que pour le linge. Il est également fongique et insecticide, en agissant contre les moisissures et les bactéries, sur toutes les surfaces ainsi que sur les aliments. 

Abrasif doux et dégraissant, il permet de tout récurer dans toute la maison. 

Neutralisateur d’odeur, il agit en éliminant les mauvaises odeurs, dans les chaussures par exemple, ou encore la cigarette… 

Il sert aussi d’agent levant en remplaçant la levure dans les gâteaux. Attention, limitez l’ajout de sel à votre recette, le bicarbonate naturellement salé, ne fera qu’en augmenter la quantité. 

Il possède également des propriétés anti-acide, en facilitant la digestion. Il lutte contre les remontées acides et les brûlures d’estomac. 

Vous l’aurez compris, ses possibilités d’utilisations sont nombreuses : alimentaires, beauté et soins du corps, entretien de la maison et du linge, ou encore au jardin ou pour le bricolage. Ce qui en fait un indispensable du ménage au naturel

⚠️ Il peut être toxique en cas d’ingestion massive. 

Le conserver à l’abri de l’humidité et hors de portée des enfants 

On peut le trouver en supermarché ou en boutique bio. Vous le trouverez entre 2,75 € et 4,95 € / kg emballé et en fonction des magasins. Et environ 2,95 € / Kg en vrac.

Le vinaigre blanc

une bouteille de vinaigre blanc

Je crois que même avant de faire attention à notre impact, il y en avait déjà à la maison (au moins pour détartrer la bouilloire).

C’est un liquide incolore, 100% naturel, biodégradable et non toxique pour l’Homme et pour l’environnement. Il se combine avec de l’eau ou s’utilise pur. 

Il est bactéricide, désinfectant, détartrant et anti-calcaire. Il a également des propriétés dégraissante et nettoyante pour toutes les surfaces. Il permet de lutter contre les moisissures, et fait briller la vaisselle et les vitres. 

Son odeur, bien que gênante pour certains, s’évapore rapidement et n’est pas nocive. En gros c’est pas parce que tu fais ton ménage au vinaigre blanc ou que tu l’utilises comme assouplissant pour ton linge, que tout va puer le vinaigre !

Et si tu as vraiment du mal, tu peux faire macérer des zestes d’agrumes ou y ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles. 

⚠️ Le mélanger avec de l’eau de javel, dégage des vapeurs toxiques : À NE PAS FAIRE.

Le vinaigre blanc peut être toxique en cas d’ingestion massive, conserver hors de portée des enfants. 

On le trouve aussi bien au supermarché qu’en boutique bio. En vrac, en bouteille, voire en bidon. Son prix revient entre 0,40 € et 2 € / L environ. 

L’acide citrique

de l'acide citrique

Il se présente sous forme de poudre (solide), de couleur blanche, et inodore. Il s’agit de la molécule responsable de l’acidité des agrumes et particulièrement du citron, dans lequel, on le trouve naturellement, et en plus grande quantité que dans les autres. 

Il est soluble dans l’eau, biodégradable et non toxique pour l’Homme. Cependant il peut être irritant pour la peau quand il se présente pur, sous sa forme solide. 

En l’utilisant en poudre ou un citron, il s’attaquera aux traces de calcaire, aux tâches de gras et à la rouille, et il laissera en plus une délicate odeur fraîche et citronnée (si vous en utilisez un). 

Il possède également des propriétés fongicide et bactéricide. Il est idéal pour s’attaquer aux joints crado des dalles extérieures.

⚠️ Corrosif pour les métaux. 

Peut provoquer des irritations de la peau et des lésions oculaires graves. 

En cas de contact avec les yeux, rincez abondamment, pendant plusieurs minutes et appeler un médecin. 

Portez gants et lunettes lors de la manipulation. 

Tenir sous clé, hors de portée des enfants. 

On le trouve en droguerie et en boutique bio. Emballée ou en vrac, pour environ 4 € / Kg.

Le savon noir

une bouteille de savon noir

Il se présente bien souvent sous forme liquide, en paillettes ou parfois mou, et sert de nettoyant multi-usage pour la maison. Il est biodégradable, et écologique. 

Il se distingue du savon de Marseille, car la base utilisée pour sa saponification est la potasse et non la soude. Ce qui le rend mou, voire difficile à manipuler. C’est pourquoi certains sont liquides, car plus facile à doser.  

Dilué dans l’eau, il possède des propriétés : 

  • dégraissante et détachante : il fixe les salissures et détache tout type de surfaces (carrelage, lino, murs…)
  • désinfectante et anti-bactérienne : il assainit toutes les surfaces. 
  • répulsives : utilisé en pulvérisation, à l’extérieur, il éloigne certains insectes, comme les araignées ou les pucerons.  

⚠️ A ne pas confondre avec le savon noir pour le corps que l’on retrouve dans les hammams.

Se conserve à l’abri de la chaleur et hors de portée des enfants. 

Il se trouve en vrac ou en flacon, pour environ 7 € / Kg.

Le savon de Marseille

du savon de Marseille solide

Vous le savez peut être déjà, le savon de Marseille, ne bénéficie pas d’une protection (AOC / IGP). Il peut donc être fabriqué partout dans le monde, avec des ingrédients (+/- clean) qui peuvent provenir du même endroit. 

Je ne vais pas m’étaler dans les explications ici et maintenant. Je vous conseille vivement d’aller lire cet article, que je vous avais déjà partagé. Il est très complet et vous pourriez être surpris de ce que vous allez y découvrir ! En tout cas il pourra vous éclairer dans vos choix futurs. 

Petit bijou et indispensable des produits fait maison, il sert à beaucoup de choses, pour ne pas dire à tout ! 

Il peut être utilisé comme shampoing, savon pour le corps, dentifrice ; également pour faire le ménage, la lessive, ou encore la vaisselle. Vous pouvez même le stocker dans votre armoire. Cette astuce fera fuir les mites et laissera une bonne odeur naturelle et fraîche sur vos vêtements.

⚠️ Conserver à l’abri de la chaleur et toujours hors de portée des enfants. 

On le trouve en pain de différentes tailles, en paillettes ou encore sous forme liquide. Emballé ou en vrac, son coût est variable, environ 4 € pour un pain de 230 g et 13,90 € / kg pour les paillettes. 

Le percarbonate de sodium

du percarbonate de soude

Ou percarbonate de soude, il est également appelé eau oxygénée solide, qu’il libère quand il est en solution dans l’eau. 

Il a des propriétés dégraissantes, nettoyantes, antifongiques, et blanchissantes (il peut être utilisé aussi bien sur le blanc et sur les couleurs). 

C’est un ingrédient puissant et multi-fonctions. C’est LA découverte ici, et je dois bien l’avouer mon chouchou pour l’entretien du linge et / ou de la maison. 

Il s’agit d’une poudre (solide) de couleur blanche. Soluble dans l’eau, surtout si elle est chaude (gardez à l’esprit, qu’il fonctionne aussi avec de l’eau froide, il agit juste plus lentement). 

Il faut savoir qu’il perd rapidement ses propriétés une fois en solution. Les recettes liquides, à base de percarbonate, ne se conservent pas, il faut les utiliser tout de suite. 

Toutefois, si vous la mettez dans une préparation, ajoutez la petit à petit, respectez les doses et l’ordre énoncé, afin d’éviter tout débordement ! (C’est l’expérience qui parle là !)

⚠️ Produit à utiliser avec précautions (manipuler avec des gants et des lunettes). 

Peut être corrosif sur certains métaux. 

Il peut également aggraver un incendie (comburant). Ne pas fumer en le manipulant, tenir à l’écart de la chaleur, des flammes et des surfaces chaudes. 

Nocif en cas d’ingestion. Peut provoquer des irritations de la peau et des yeux. En cas de contact avec les yeux, rincer abondamment durant plusieurs minutes et appeler le médecin. 

Tenir hors de portée des enfants. 

On le trouve en droguerie, ou en boutique bio, en vrac ou emballé pour un prix d’environ 5,99 € / Kg.

Vous pouvez également le trouver au supermarché, sous le nom très connu de vanish ! A laquelle sera ajouté quelques additifs chimiques (pas vraiment clean), pour le double de son prix sans. 

Les huiles essentielles

des huiles essentielles dans une boite en bois

Concentrés odorants extrait des plantes, les huiles essentielles ne se contentent pas que de parfumer. 

Elles contribuent également au nettoyage de la maison, grâce à leurs propriétés dégraissantes, antifongiques, antibactériennes, antimicrobiennes

Chacune d’entre elle a sa / ses vertu(s) et excelle dans son domaine. N’hésitez pas vous informer dans des livres (tel que « la bible des huiles essentielles »), auprès de professionnels pour savoir quand et comment les utiliser au mieux et dans les meilleurs conditions possibles. 

⚠️ Ce sont des concentrés puissants, avec lesquels il ne faut pas faire n’importe quoi.  Ne les surdosez pas et respectez les préconisations du fabricants. On ne s’improvise pas spécialiste et on n’utilise pas les huiles essentielles n’importe comment, juste parce que ça sent bon !

De plus, au regard de leur impact écologique, il est préférable de les utiliser pour leur vertu thérapeutique plutôt que pour leur odeur. 

Conservez les à l’abri de la lumière et hors de portée des enfants. 

Elles se trouvent un peu partout, boutiques bio, pharmacies, magasins spécialisés, et même sur le net. Attention à leur qualité. 

Leurs prix sont variables en fonction de la plante, ses vertus, la qualité et l’origine… Je vous conseille ces 3 sites de référence pour l’achat de vos huiles essentielles ; pour la qualité de leurs conseils et de leurs produits : 

Quelques précautions :

Il est important de garder à l’esprit, que ce n’est pas parce qu’il s’agit d’ingrédients naturels, qu’il n’y a pas de risques. 

Même si c’est « sans danger » on fait attention !

  • Ne laissez pas vos produits, à portée des enfants. 
  • Suivez bien l’ordre des recettes. 
  • Manipulez avec précautions (certains produits sont irritants). 
  • Ne pas inhaler. 
  • Ne pas ingérer. 
  • N’oubliez pas de mettre le nom sur les contenants, une fois votre mélange prêt. Car dans bien des cas on utilise un flacon de recup, il faut donc éviter qu’il soit confondu avec autre chose. 

Maintenant, vous savez tout, ou presque. Suite à cette présentation, dans les semaines à venir, je vous partagerai les utilisations plus détaillés que nous en avons à la maison. Avec comme toujours, ce qui a fonctionné ou pas pour nous.

En conclusion

Je dirais que ce sont des produits simples, basiques, naturels, multifonctions,… Pour certains, ils se trouvent déjà dans nos placards, même si on n’a pas forcément démarré notre transition. 

Comparé à certains produits d’entretien chimiques, leurs prix restent abordables. 

Avec la démocratisation du green et du DIY ils se trouvent de plus en plus facilement, et cerise sur le gâteau, également en vrac. Cependant faites toujours attention aux étiquettes.

En les utilisant, vous allez faire du bien à la planète, à l’environnement, à vous (votre intérieur sera plus sein), et aussi à votre porte monnaie. 

Parfois, les choses ne fonctionnent pas comme on le voudrait, pas du premier coup, ou encore le résultat ne nous semble pas satisfaisant. 

Ça peut arriver, et c’est normal. On ne change pas ses habitudes en un coup de spray au vinaigre blanc ! Soyez bienveillant et surtout n’oubliez pas que vous êtes en transition.

Ne cherchez pas à vous comparer aux autres. Ce qui fonctionne pour vous ne fonctionnera peut-être pas pour quelqu’un d’autre. Tout dépend des attentes et des habitudes de chacun ; des croyances, des envies, de la motivation et du degré d’exigence. 

Apprenez a découvrir et à tester ce qui peut vous convenir, et transformez-le petit à petit en habitude.

Sources : en dehors de mon expérience, voici les sources que j’ai utilisées pour écrire cet article. N’hésitez pas à les consulter, ce sont de vraies pépites. 

les livres Green Washing et la famille presque zéro déchet

Merci à Lucie de m’avoir lancée sur le sujet, ça faisait un moment que je remettais ça !

Belle journée


1 commentaire

La Glad' Life - (ré)apprendre - Détartrer et + si affinité · 11/05/2020 à 23:45

[…] vous en parlais ici, et c’est une astuce de grand-mère que beaucoup connaissent. Le vinaigre blanc permet de […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *