Voilà la phrase qu’a prononcée notre puce, un matin en se levant. 

Rassurez-vous, on ne bourre pas le crâne de nos enfants à longueur de journée. On leur explique notre démarche, pourquoi on fait ça. On leur raconte ce qu’il se passe, de manière adaptée à leur âge. On les implique et les inclus dans notre transition. On répond à leurs questions. Bref, on vit ensemble, tout simplement.

Des (mauvaises) habitudes ?

A la maison, avant même d’avoir des enfants, lorsque nous prenions un chocolat chaud (surtout moi en fait), nous sortions une boite en plastique jaune affublée d’un petit lapin, par habitude. 

Nous avons tout naturellement continué à utiliser ce produit, quand nous avons eu nos enfants, et il est toujours présent dans nos placards, même aujourd’hui. 

Il y a des choses qui sont plus faciles que d’autres à changer. Pour moi ce chocolat en poudre, c’est le goût de mon enfance, du petit déj’ le matin, ou le lait du soir parce que tu n’as pas envie de manger et “qu’il ne faut pas se coucher le ventre vide”…

S’il est toujours présent à la maison, même après avoir changé pas mal de nos façons de faire, c’est qu’il fait parti de mes (nos) habitudes, et surtout qu’il est fortement lié à mon coté émotionnel, aux souvenirs qu’il m’apporte…

Mais bon, je ne suis pas ici pour faire un cours de psychologie. Concernant les habitudes, je vous en parlais ici. Pour le reste, on y travaille !

La demande

Ce matin là, notre puce l’a formulée ainsi : 

« Papa, je veux éliminer un déchet. »

Elle avait simplement constaté qu’elle était principalement la seule à en prendre et se rendait compte que la boite qui finissait soit au garage pour ranger les trucs de papa, soit dans la poubelle de tri, générait quoi qu’il arrive, un déchet ; et qui plus est, en plastique. 

Comment faire ? 

Nous lui avons simplement dit, que nous allions tenter de trouver une solution à sa demande. Nous lui avons proposé de fabriquer du chocolat en poudre, pour tester quelque chose qui pourrait remplacer et éliminer la boite actuelle. 

La recette que nous avons utilisée dans un premier temps, ne lui a pas convenu. La texture et le goût ne sont pas les mêmes. La poudre fond plus difficilement. Ça n’a pas été une adhésion pour elle, ni pour son frère d’ailleurs. 

Comme nous sommes persévérants à la maison, nous avons cherché autre chose. Nous nous sommes tourné vers notre magasin de vrac habituel, où nous avons trouvé une poudre chocolatée, et les supers conseils de Delphine ! 

Ça n’a malheureusement pas suffit à satisfaire notre puce. 

La (se) rassurer 

Elle est tout simplement habituée à ce goût. En changer, pour elle, est difficile. 

En tant que maman et individu, je suis parfaitement consciente que ce chocolat en poudre industriel n’est pas des meilleurs. Qu’il est bourré de sucre, d’addi(c)tifs… D’ailleurs ça doit être le seul produits industriel transformé qu’il nous reste à la maison. 

Alors on l’a rassurée. Nous lui avons dit qu’elle avait le droit de ne pas adhérer / aimer ces nouveautés que nous lui avions fait goûter. Nous lui avons également dit qu’elle ne devait pas s’empêcher de prendre un chocolat chaud, si elle en avait envie. 

Oui, celui de la boite jaune. 

Que ce n’était pas grave, s’il y avait une boite en plastique. Qu’il fallait avant tout, qu’elle se fasse plaisir et qu’elle le vive bien. 

Elle a eu un peu de mal à accepter l’échec, elle était triste de ne pas avoir réussi à éliminer le déchet tant convoité. 

Et depuis…

Entre deux, elle s’est mise à boire des infusions des filles du thé, qu’elle va chercher et choisir elle-même. Et elle adore.

Merci Mylène pour tes conseils et ta patience. 

La boite jaune, est toujours présente dans nos placards, elle sort juste beaucoup moins qu’avant. 

On est d’ailleurs toujours preneurs de recettes, trucs et astuces si vous en avez. Parce que malgré tout, on veut toujours l’éliminer. 

Quant à nous

Nous nous sommes rendu compte à quel point les habitudes se transmettent facilement et naturellement. Et comme il est difficile de s’en défaire. Même pour un enfant. 

Nous n’avons pas dramatisé, ni mis la pression. Nous avons mis en avant, que chacun a le droit d’avoir ses goûts, et que ce n’était pas grave si elle n’avait pas réussi à les changer. 

Nous lui avons aussi rappelé tout ce que nous faisons déjà à la maison. Malgré cette boite jaune, nous avons déjà réussi à faire beaucoup d’autres changements. Et elle y participe aussi chaque jour. 

Nous avons également fait de belles découvertes, entre la recette de chocolat en poudre, et celui acheté en vrac. Nous, nous y avons bien adhéré par contre ! 

Ce que l’on cherche principalement, c’est quelque chose qui conviendrait à toute la famille. Alors on cherche encore ! 

Et surtout ce que l’on veut, pour nous et pour eux, c’est de bien vivre chaque changement. 

Je voulais aussi vous partager et vous montrer qu’on ne peut pas être parfait partout et tout le temps, ce n’est pas possible et ce n’est pas non plus le but. Il y a toujours des failles. Le tout c’est d’être en accord avec soi même, indulgent, et de ne pas culpabiliser 

Et chez vous, il y a des produits dont vous avez du mal à vous défaire ? 

Belle journée !


1 commentaire

La Glad' Life - (se) régaler - Chocolat, chaud ! · 30/11/2020 à 23:11

[…] Il y a plusieurs mois de cela, je vous racontais à quel point il était compliqué de changer ses habitudes, même pour un enfant. Souvenez-vous du fameux : Papa, je veux éliminer un déchet […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *