Promotion 2019-2020

Souvenez-vous il y a encore quelques semaines nous disions merci maîtresse avant les grandes vacances, et le repos pour nos charmants bambins. 

On ne compte pas encore « les dodos » ici, mais le rentrée des classes approche belle et bien. Et avec elle l’entrée au CP de notre grande. 

Autant vous dire que mon petit cœur de maman en est tout chamboulé. 

Quand tu veux bien faire

Pour l’occasion j’ai voulu faire les choses « en grandes pompes » ! Mon objectif de base était de faire le plus éthique, durable, rechargeable, écologique, sans danger pour ma fille et pour la planète… possible. 

On retrousse ses manches, et je vous embarque avec moi. 

Le sac d’école

J’ai commencé par faire quelques recherches sur : quel sac d’école prendre ? Et là, en tombant sur des comparatifs, on en voit de toutes les couleurs :

  • Avec roulettes,
  • Sans roulettes,
  • Sac à dos,
  • Cartable,
  • Ergonomique,
  • Léger,
  • Facile à manipuler,
  • Confortable,
  • Solide…

Nos principaux critères étaient de trouver un sac qui soit ergonomique pour préserver le dos de notre fille et facilement manipulable, tout en étant solide, suffisamment grand et aussi qui lui plaise. 

Nous ne voulions pas d’un sac qui lui fasse seulement un an ou deux. On a donc particulièrement évité le flocage à l’effigie du personnage préféré du moment, qui risquait de ne pas durer. On a évité certains sacs également, prévus spécialement pour les 2 premières années de primaire. 

Finalement on a décidé de se passer également des roulettes. A la rentrée, sa classe sera en rez-de-chaussée, cependant l’école ayant un étage, elle se retrouvera forcément à un moment donné à monter des escaliers. Et le poids des roulettes alourdira le poids du sac, puisqu’elle devra le porter et non le tirer. 

Il te plait celui là ? 

Une fois trouvé le modèle qui répondait le plus possible à nos critères, nous avons fait quelques recherches pour savoir où le trouver. 

Nous avons bien entendu privilégié la seconde main. Et bingo, nous en avons trouvé un neuf, avec accessoires, vendu sur Vinted.fr !

Nous avons demandé à notre puce, s’il lui plaisait. Au regard du nombre de paillettes dans ses yeux et du grand sourire qui s’est profilé sur son visage, le choix était validé. 

Tout ces critères réunis : c’est ce qu’on peut appeler un sacré coup de bol !

Il s’agit d’un ensemble, comprenant en plus du sac à dos, un petit sac dans lequel elle pourra mettre ses affaires de danse et un trousse qui accueillera ses stylos. Le tout pour moins de 20 € fdpc. 

La liste de fournitures

S’il y en a bien une qui m’a donné du fil à retordre c’est elle ! 

En elles-mêmes, les fournitures demandées, ne sont pas « exotiques » et relèvent plutôt du basique / classique. 

Sauf que comme je l’ai dit plus haut, mon souhait était plutôt d’investir dans du durable, rechargeable, écologique, sain… C’est donc tout naturellement que j’ai ressorti mon livre « les Z’enfants zéro déchet », qui contient un chapitre sur l’école et le choix des fournitures. Il y présente des références… une aubaine.

la couverture du livre "les enfants presque zéro déchet"

Centraliser ses achats pour éviter de courir partout 

une page du livre "les enfants presque zéro déchets"

Je me suis dirigée vers le site référencé dans le livre, pour voir si je pouvais trouver les fournitures nécessaires, dans mes critères. Tout y est présent, les labels, le durable, le rechargeable, l’éthique… tout !

Le hic, parce qu’il y en a un, vous devez bien vous en douter : le montant minimum de la commande s’élève à 99 €. On est d’accord que pour une rentrée en CP, mon panier était bien en deçà. 

J’aurais pu faire une commande groupée, en trouvant des gens intéressés. Mais mon entourage est plus constitué de personnes attirées par les petits prix des supermarchés que par un investissement certes un peu plus cher, mais qui va durer sur le long terme. 

Bref, un peu de désillusion. Je ne perds pas espoir et tente de chercher un autre site. Que je fini par trouver. Et je dois bien l’avouer que mes critères en prennent un coup. 

Trouver des stylos certes rechargeables, mais en papier, avec contre-indication d’être mouillés, ça devient galère.

Je peux demander à ma puce de faire attention et de ne pas les porter à sa bouche. Si c’est un tic, ça me parait difficilement maîtrisable. 

De faire super attention à ne pas renverser de l’eau, on ne sait jamais, on n’est pas à l’abri d’un accident. 

Et surtout si elle a les mains qui transpirent, le stylo partira en lambeaux. Dans tous les cas, il ne tiendra pas le choc. 

J’ai fini par abandonner l’idée de faire mes achats sur le net. Mon envie ici était de trouver les produits qu’il fallait, sans avoir à courir partout, et à s’arracher les cheveux à chercher dans les rayons … 

Où aller ?

A ce moment là, je me suis demandé, où trouver des fournitures éthiques, ou de seconde main près de chez moi. 

Je suis tombée sur plusieurs sites et articles très intéressants, et tous se rejoignent pour dire que dans un premier temps il vaut mieux faire un état des lieux de ses stocks

Super ! Sauf que nous avons quitté l’école depuis plus de 10 ans, et qu’il s’agit de la première rentrée en école primaire de l’un de nos enfants. 

Mes recherches m’orientent également vers des achats en papeterie plutôt qu’en supermarché. Je suis toujours d’accord avec ce genre de principe ; faire vivre les petits commerçants, l’économie locale etc. 

Seulement la seule librairie qui se trouve à proximité de chez moi, vend principalement des livres et des magazines. Son espace papeterie y est minuscule et le plastique y règne en maître !

Je trouve également tout un tas d’informations sur les labels, les composants des différentes fournitures, ce à quoi il faut faire attention, ce qui est bien, ce qui l’est moins, les produits dangereux, les logos … 

L’envie, les écrits, la réalité 

Un peu dépitée, je suis partie telle une archéologue faire quelques fouilles dans les tiroirs de notre bureau et dans la maison. Et miracle j’ai trouvé : 

  • 4 stylos de 4 couleurs différentes encore neufs. Ils sont en plastique, pas rechargeables, d’une marque bien connue. 
  • 1 crayon de papier publicitaire pas encore taillé.
  • 1 petite gomme, qui fera très bien l’affaire.
  • 1 paire de ciseaux qui fait doublon dans les affaires des enfants. Elle est arrivée dans un kit qui leur a été offert, alors qu’il y en avait déjà une à la maison. 
  • 1 bâton de colle d’avance, qu’ils utilisent pour leur bricolage. Nous avions acheté un lot de 3 il y a quelques temps, sans critère particulier, sauf celui de leur permettre de coller. 
  • 1 taille crayon un trou avec un réservoir en plastique. 

Ces fournitures ont le mérite d’exister, d’être là et non utilisées.

L’état des lieux de ce que vous avez chez vous, même si vos enfants entrent pour la première fois en primaire est plutôt utile. On trouve toujours des petites choses.

C’est un investissement en moins pour cette année. Et même si mes critères ont foutu le camp, autant que ce matériel serve, plutôt que de prendre la poussière dans un tiroir. 

une trousse sur un bureau

Pour le reste, car il lui fallait aussi, feutres, crayons de couleurs, règle, ardoise à craie et pochettes à élastiques, que je n’avais pas à la maison, malgré mes recherches. 

J’ai récupéré l’ardoise de ma petite voisine, qui n’en a plus besoin, car à la rentrée on lui en demande une au feutre effaçable. 

Merci les enseignants de vous consulter d’une année sur l’autre !

Comme les enfants ont un tableau à la maison, aucun souci pour les craies. On les a déjà. 

Quant au reste de la liste, à savoir : feutres, crayons de couleurs, règle, et pochettes, je me suis rendue avec mes enfants, dans une « grande enseigne » spécialisée, avec toute la détermination qu’il me restait, pour faire attention aux logos, compo, et autres allégations. 

Du métal pour la règle, simple, efficace, solide. Pour une durée de vie plus longue. 

Les pochettes et les crayons de couleurs sont labellisées FSC. 

Ce qui garantit que le bois utilisé provient d’exploitations forestières respectueuses des critères de bonne gestion sociale, environnementale et économique. 

Quant aux feutres, rien. Sur les 10 pochettes de feutres qui étaient devant moi, aucun logo, aucune composition, le néant. Du magique, du qui s’efface, des paillettes et j’en passe, mais rien d’autre. 

J’ai fini par me rabattre sur une pochette de feutre lambda qui avait juste un logo CE. Les feutres étant considérés comme des jouets, les fabricants doivent répondre aux exigences sanitaires définies pour l’obtenir. Tout comme les crayons de couleurs. 

Voilà mon expérience un peu mitigée de ces premiers préparatifs de rentrée en primaire. Entre les envies de départ et la réalité à l’arrivée, il y a une marge. 

les fournitures de classe sur un bureau

Je suis preneuse de tous partages, d’expériences, de bons plans, d’échanges, de commandes groupées… !

Mes recherches restent encore aujourd’hui infructueuses sur des espaces de vente de fourniture de seconde, et / ou éthique. Si vous avez des bons plans, N’hésitez pas à les partager.

Et vous, vos p’tits loups sont prêts pour la rentrée ? En quelle classe ?

Ci-dessous, les quelques recherches que j’ai effectuées et qui ont permis d’orienter le choix du sac.

Ici quelques articles et / ou documents complémentaires conservant les fournitures. N’hésitez pas à les consulter. 

Belle journée 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *