Partie #2

La semaine dernière, je vous partageais notre retour de vacances, ou « comment ne rien lâcher, et ce, toute l’année ! ». Toujours sur le même thème, voici aujourd’hui quelques idées, retours d’expériences, si vous ne savez pas rester en place. 

Soyons d’accord cette période est faite pour se détendre, se reposer, se retrouver et prendre le temps, tout simplement. 

Le rythme y est complètement décalé, entre plage, aire de jeux, château de sable, baignade, balade, marché, … légèreté !

Vacances rime avec cahier de… 

De nombreux enfants y ont le droit. Pendant les vacances, pour faire travailler sa petite tête, même au repos. Je parle bien entendu du cahier de vacances. 

Cette année, je n’ai pas investi dans ce genre de manuel. Non pas que je ne trouve pas ça bien. Juste que nous avons récupéré de notre entourage, des cahiers d’activités parfaitement adaptés à l’âge de nos petites têtes blondes ! 

Je ne suis pas vraiment assidue à ce genre d’exercice. C’est surtout à la demande, et / ou quand la météo ne permet pas d’aller dehors. 

Je n’ai pas envie de leur bourrer le crâne pendant les vacances. Juste de passer un bon moment ensemble tout en apprenant. 

Et si les cahiers ne sont pas terminés d’ici la rentrée, ils pourront les reprendre quand ils veulent au cours de l’année. 

Et pas que…

A 4 et 6 ans, ils sont à des âges où vous pouvez les capter et les captiver encore facilement. Je leur ai donc fait découvrir un truc que je faisait quand j’étais petite. Faire un collier avec des pépins de melon. C’est simple, du fil, une aiguille, un melon. Laver, laisser sécher, enfiler !

Ils ont également pu décorer des galets ramassés sur la plage. Et finalement avec juste ce qui nous entoure on peut faire pas mal de choses. 

un galet tenu dans une main devant la mer

Partir à la recherche de trésors

Ce qu’on préfère faire sur la plage c’est chercher des trésors. 

Notre miss Gargouille cherche des coquillages, et Choubidou s’est découvert un amour pour les pâtés de sable. Les faire, pas les manger, ça il a arrêté, enfin presque !

On aime aussi partir à la recherche de bois flotté, plus rare et moins évident, sauf si vous aimez marcher dans les galets (prévoir de garder des chaussures aux pieds) et / ou escalader des rochers. 

un morceau de bois flotté sur une plage
Notre trouvaille de l’an dernier, qui a trouvé sa place dans notre salon : il s’appelle Groot

Un peu moins rare, le verre poli. Ces morceaux de verre charriés par la mer et ramenés sur les plages au gré des marrées. Polis par le mouvement des vagues, le sable et les galets. 

des bouts de verre poli dans une main

Cherchez un peu, ça se trouve plus facilement que ce que l’on pourrait croire. 

De différentes tailles et couleurs, ils sont très jolis dans un bocal avec une petite lumière. Ou laissez libre court à votre imagination, tout simplement.

Cependant, le verre est un matériau créé par l’homme. Aussi joli que se soit, le retrouver sur les plages, ce n’est ni plus ni moins que de la pollution. Ayez à l’esprit qu’il met environ 4000 ans à se dégrader. Alors si vous le trouvez inutile en déco, ramassez le quand même, …pour la planète. 

un goulot de bouteille en verre sur la plage

Sans transition aucune 

En parlant de pollution et de planète ! Ce que l’on trouve également sur la plage et ce, sans aucune difficulté, ce sont les déchets plastiques. Eux aussi charriés par la mer ou tout simplement laissés là par quelques individus insouciants des conséquences.

Cette année j’ai gardé des sacs de croquettes vides, afin de nous permettre de ramasser les déchets sur la plage, sans avoir les mains pleines. En effet, force est de constater, qu’elles le sont bien trop vite. 

un sac plastique rempli de déchets récupérés sur la plage

Armée de gants, toute notre petite famille y participe. Et chacune de nos séances à la plage, fait l’objet d’un ramassage de déchets. 

des bidons en plastique sur du sable

On trouve toutes sortes de choses comme « les classiques » bidons de casiers, bouts, et filets de pêches. 

Également des bouteilles, des emballages de chips, bonbons, gâteaux, bâtons de sucettes… pailles, gobelets, vestiges de pique-nique ou goûter sur la plage. 

On trouve également des bidons de lessive, cotons tiges, plaques de médicaments vides ou pas, mégots de cigarette, brosse a dents, sacs, ballon de baudruche, j’en passe et j’en perds mon latin. 

Le must, c’est le jouet de plage, car finalement pas besoin de se promener avec sa pelle et son seau, tu peux en trouver sur la plage. 

Etre un colibri connecté, ou pas !

Ils nous est déjà arrivé lors de nos collectes, d’entendre des gens dire : « ah, t’as vu ils ramassent des déchets », « ah oui, j’ai vu passer cet événement sur Facebook ». 

Alors juste, pour ma part, c’est un grand NON. Je n’attends pas qu’une occasion se profile sur les réseaux sociaux pour agir. Je croise un déchet, je le ramasse. C’est juste ma manière de fonctionner. Je quitte la plage, je fais attention à ne rien laisser à ma place. C’est notre mode de fonctionnement toute l’année.

Après je peux comprendre que certaines personnes aient besoin du mouvement collectif, ce n’est juste pas mon cas. 

Ce qui me motive le plus c’est de me dire, que « c’est ça en moins dans la mer ». Même si ça me rend triste de voir que j’ai utilisé un sac de 4kg de croquettes par visite à la plage et qu’ils se remplissent sans difficulté. 

l'ombre d'une personne qui tient des sacs dans la main

Savoir faire la part des choses

Nous ne passons pas nos vacances à ramasser des déchets. Même si ça occupe, c’est aussi un temps pour nous reposer ! Ce que nous faisons, nous le faisons en pleine conscience, et parce que nous avons envie de le faire. Parce qu’il nous est déjà arrivé d’être rejoints par d’autres personnes, venues nous donner un coup de main. Alors si en nous voyant certains prennent conscience, décident de faire attention ou de nous rejoindre ou même encore de faire la même chose ailleurs c’est toujours ça de gagner. 

J’espère vous avoir inspiré quelques idées, même si on aimerait que certaines n’existent pas, la réalité nous rattrape malheureusement. 

N’hésitez pas à aller faire consulter ces articles, pour un complément d’info. Bonne lecture : 

Et vous, vous faites quoi pendant vos vacances ? 

Belle journée 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *